19.1 Nouveaux produits - Rexil: nouveauté pour l’univers du bois

20/07/09

Le nouveau consolidant pour le bois Rexil est proposé pour consolider des ouvrages en bois de valeur, où les critères de stabilité et de profonde pénétration deviennent fondamentaux. En effet, Rexil est à base de Regalrez 1126, un polymère à faible poids moléculaire, de la famille des hydrocarbures saturés [1], dont la stabilité au vieillissement est déjà amplement attestée par des études approfondies [2,3].
Afin d’obtenir une imprégnation optimale des ouvrages traités, le Regalrez 1126 est dissous à 25 % en White Spirit D40, solvant apolaire sans aromatiques, c’est-à-dire exempt d’hydrocarbures aromatiques comme le benzène, les toluène et xylènes.
Dans le cas d’œuvres polychromes, on peut donc utiliser Rexil, précisément en raison de la très faible influence de ce solvant.
De plus, même avec un contenu de résine de 25 %, la solution présente une viscosité très basse, liée au faible poids moléculaire (1250 uma), qui peut être ultérieurement réduite par la dilution conseillée de 1 :1, ce qui porte la concentration à 12.5 %.
La basse viscosité est le critère fondamental pour obtenir une excellente pénétration, permettant ainsi d’atteindre des zones inaccessibles aux polymères à chaînes longue comme le Paraloid B-72 ou autres acryliques traditionnellement utilisés  comme consolidant.

Le polymère se démarque par sa stabilité et sa réversibilité, et ci-dessous nous reportons le spectre FTIR obtenu après différents intervalles d’expositions à des radiations UV intenses (extrait de [2]).

EFFETS SUR LA CONSOLIDATION  

A une première et désormais historique étude sur les effets du Regalrez 1126 effectuée par l’Opificio delle Pietre Dure [4], s’est juxtaposé un travail approfondi, mené par les chercheurs de l’Université de Calabre [5].

Il a été analysé deux espèces de bois très utilisées pour réaliser des ouvrages artistiques : peuplier et sapin.
Des imprégnations avec Regalrez 1126 et Paraloid B-72 ont été faites, d’une part avec un produit seul, et d’autre part l’un suivant l’autre.

TQ                 Spécimens non traités
R                    Traitement avec Regalrez 1126 à 10% en butyle acétate
P                    Traitement avec Paraloid B-72 à 10% en butyle acétate
P+R               Traitement avec Regalrez 1126 à 5% t Paraloid B-72 à 10% en butyle acétate

Les spécimens ont été vieillis selon deux systèmes  
·         lampe solaire pendant 1000 heures
·         gel/dégel 4 cycles avec immersion dans l’eau, refroidissement à -5°C pendant 72 heures, réchauffement à 60°C pendant 72 heures

Au terme des cycles de vieillissement, des mesures physiques et chimiques ont été réalisées (porosité, couleur,….), qui ont été ensuite comparées avec les données de départ.

Porosité: Regalrez est le produit qui altère le moins, tandis que pour le Paraloid et pour le double traitement, l’altération est plus importante. Les variations sont plus sensibles sur le peuplier. Le faible impact du Regalrez 1126 pourrait être dû aux petites dimensions des chaînes (Poids moléculaire aux alentours de 1000 uma pour le Regalrez, environ 70.000 uma pour le Paraloid), qui pénètreraient dans les canaux parenchymaux de la paroi cellulaire, tandis que le Paraloid se concentrerait dans le lumen cellulaire, réduisant par conséquent la porosité. Le tableau ci-dessous met en comparaison la porosité des spécimens non traités (TQ), avec les différents traitements. La variation minime provoquée par le Regalrez est significative.

                      TQ         R        P       R+P
Sapin             30         30       27       26
Peuplier         25         23       19       19

 
Mesures FTIR: en analysant un pic particulier (celui des hydroxyles) des spectres FTIR avant et après vieillissement, on peut conclure que Regalrez 1126 fournit le maximum de protection contre la photo-oxydation, suivi, en double traitement, par le Paraloid. Naturellement les spécimens non traités résistent le moins de tous.

Couleur: il faut distinguer le peuplier (qui, contenant peu de résine, change peu de couleur, et sur lequel, par conséquent, même les 3 traitements différents influent peu), du sapin qui au contraire varie fortement. Pour cette essence, même avec le Paraloid et avec le double traitement, on a de fortes variations, même si légèrement inférieures. En revanche, Regalrez le stabilise grandement.

Variations dimensionnelles: les échantillons avec le double traitement et ceux avec seulement le Regalrez présentent la plus faible déformation, ceux non traités la plus haute.

Résistance mécanique: Le seul Paraloid confère une plus grande résistance mécanique, ainsi qu’à la fissuration par rapport au seul Regalrez, ce qui confirme ce qui a déjà été rencontré dans l’étude de l’Opificio delle Pietre Dure. Le comportement du double traitement est bon également.

PROTECTION CONTRE LES MICRORGANISMES
L’étude de l’Université de Calabre a été poursuivie pour évaluer l’influence des deux consolidants sur l’attaque micro-biologique du bois et les résultats ont été présentés au dernier Congrès de Bressanone [6].
On a observé les effets de la croissance du champignon Carie Blanche (qui attaque aussi bien la cellulose que la lignine, en réduisant le bois à une mince masse blanche), et du champignon Carie Brune (qui attaque seulement la cellulose en augmentant la porosité et en affaiblissant la structure).
En conclusion de l’étude, on peut affirmer que les effets au final dépendent, avant tout, de l’essence du bois : le peuplier s’avère particulièrement protégé par l’application des deux résines, soit dans les spécimens non vieillis, soit dans ceux vieillis artificiellement, et donc beaucoup plus sujets à l’attaque.
En revanche, pour le sapin, la seule application de Paraloid ou de Regalrez 1126 ralentit l’attaque sur les spécimens neufs, mais ne l’inhibe pas complètement, tandis que l‘action protectrice est complète sur les spécimens vieillis.

Nous pouvons donc extraire cet important message d’application : la consolidation à l’aide de ces résines synthétiques inhibe ou ralentit la croissance de micro-organismes.

Si on désire être certains d’une complète inhibition, il est nécessaire d’ajouter 5 % de Biotin R au Rexil.

Dans le cas où l’on voudrait effectuer aussi un traitement anti-vermoulure, on peut mélanger Rexil avec PER-XIL 10, et traiter en une seule application.

Conclusions
La consolidation conférée par Regalrez 1126 n’est pas au niveau de celui que l’on obtient avec le Paraloid B-72, mais il pourrait être suffisant pour des ouvrages qui n’exigent pas un renforcement important, et qui, pour leur valeur, rendent préférables les propriétés de haute stabilité du consolidant, et de facilité de dépose (les deux étant dues à l’absence de réticulation avec le processus du vieillissement).
On peut penser aussi à une double application :  une première couche de Rexil dilué 1:1, qui pénètre dans des zones non accessibles par les autres consolidants à chaîne longue , suivie par une deuxième couche d’un produit choisi parmi ceux déjà connus, comme le Paraloid  B-72.

Exemple du dos d’une peinture sur bois (peuplier) extrêmement dégradé (Photo Roberta Moggia)


Pour en savoir plus:
1.    McGlinchey C.W. “The industrial use and development of low molecular weight resins: an examination of new products of interest to the conservation field”; ICOM Committee for Conservation (1990), Vol.II, 563-567.
2.    Borgioli L.; Camaiti M.; “Stabilizzazione di polimeri per la verniciatura di dipinti”, Convegno “Colore e conservazione”, Thiene (2004) (stabilisation de polymères pour vernir les peintures » Congrès « Couleur et conservation »
3.    Talarico F. “Proprietà delle vernici idrocarburiche e prospettive”, Kermes 72, (2009), 70-73. (Propriétés des vernis issus d’hydrocarbures et perspectives »
4.   
Castelli G.; Gigli M.C.; Lalli C.; Lanterna G.; Weiss C.; Speranza L.; “Un composto organico sintetico per il consolidamento del legno: sperimentazione, misure e prime applicazioni” Bollettino OPD (2003). (Un composé organique synthétique pour consolider le bois : expériences, mesures et premières applications)
5.    Crisci G.M., Cuscino M., La Russa M.F., Malagodi M., Ruffolo S.A., Russo S., Saccarello M.V.; “Caratterizzazione delle proprietà del Regalrez 1126 e del Paraloid B72 nel consolidamento del legno” Atti del VI Congresso Nazionale IGIIC, Spoleto (2008). (des
(Caractéristiques propriétés du Regalrez 1126 et du Paraloid B72 dans la consolidation du bois)
6.    Clausi M., Crisci G.M., La Russa M.F., Malagodi M., Palermo A.M., Ruffolo S. A.; “Studio degli effetti prodotti da funghi da carie bianca e bruna su legno trattato con prodotti consolidanti”, Convegno “Scienza e Beni Culturali” Bressanone (2009),
« Etudes des effets produits par les champignons de carie blanche et brune sur bois traité aux produits consolidants 465-474. 
-
-
-