33.1 - Nouvelles méthodes pour dévitaliser les lichens

22/01/13

Un article récent [Tretiach M., Bertuzzi S, Candotto Carniel F.; "Heat Shock Treatments: A New Safe Approach against Lichen Growth on Outdoor Stone Surfaces” Enviromental Science and Technology, 2012] décrit une méthode très simple pour dévitaliser les lichens, basé sur la présence simultanée de trois facteurs:
  • -  application d’un biocide,
  • -  maintien de la température pendant 4 heures au-delà de 50°C,
  • -  maintien des lichens dans des conditions humides pendant toute la durée du traitement.
On démontre en effet que, si les mêmes températures sont appliquées en laissant sécher le lichen, entrent en jeu des mécanismes d’auto protection qui conduisent le microorganisme à se mettre dans un état de quiescence (germination retardée) mais qui, en reprenant les conditions environnementales normales, revient à son activité précédente.
L’étude a été menée également à température ambiante (20°C) et à une intermédiaire (40°C), pour vérifier l’influence de la température sur les résultats des traitements.
Avec ce système biocide/température/humidité, on peut en outre porter les concentrations du biocide à des niveaux très bas, quantifiés aux alentours d’un dixième de la concentration normale, avec seulement une légère réduction de l’efficacité.
Les biocides testés sont Biotin T, Biotin R, New Des 50.  

1_ Dans un premier dépistage mené sur une seule espèce de lichen, Verrucaria Nigriscens, on démontre la différence des effets des 3 températures (20, 40 et 55°C), maintenues pendant 24 heures sur des thalles* secs ou humides.
Sans biocides La situation à 20°C est prise comme standard : la croissance est exubérante. A 40°C on observe une certaine réduction de l’activité des micro-organismes, qui cependant, reportés à 20°C, reprend progressivement jusqu’à revenir à la normale. Ce phénomène (décroissance-reprise) s’observe aussi en portant les thalles secs à 55°C. Seul le traitement à 55°C sur des thalles humides montre une certaine efficacité dans le temps.
Avec biocides
   On observe que le plus efficace (qui ne sera pas testé dans la phase suivante) est le New Des 50 appliqué à 5%, vu qu’il fonctionne aussi à 20°C.  

2_ Dans la seconde phase, on applique les deux Biotin sur six espèces différentes de lichens, toujours aux trois températures, mais en réduisant les temps du choc thermique à 6 heures.
Avec ce temps réduit de choc, on obtient de maigres résultats à 20°C (exception faite de deux espèces traitées avec Biotin T), des résultats partiels à 40°C (avec le Biotin T qui fonctionne toujours, avec une seule exception) et une totale désactivation à 55°C, aussi bien avec Biotin T qu’avec le Biotin R.  

3_ Dans la troisième phase, on évalue une application in situ, en appliquant pendant 4 heures une température comprise entre 50 et 53°C, puis en laissant certaines parties découvertes (qui par conséquent s’assèchent) tandis que d’autres parties sont couvertes avec des feuilles de plastique noir ou transparent.  
  • Les parties découvertes donnent des résultats négatifs ou pas très bons, étant donné que, quelle que soit l’entité de la réduction d’activité, on note de toute façon une reprise, qui est consistante pour les zones non traitées ou traitées avec le Biotin R à n’importe quelle concentration, ou bien pour les deux autres biocides à des concentrations minimum. Pour obtenir un bon résultat dans ces conditions, il faut travailler avec le New Des 50 à 5% ou (avec un résultat légèrement inférieur) en appliquant le Biotin T à 2%.
  • Concernant les zones couvertes, à 18 jours, en appliquant n’importe quel biocide, on obtient une disparition complète de la vitalité indépendamment de la concentration. Des résultats légèrement meilleurs s’obtiennent avec le plastique noir, par rapport au transparent, peut-être par l’obtention d’une température plus élevée (ou peut-être une plus forte humidité ?).


Schéma récapitulatif_
 Il faut toujours considérer les thalles humides. Avec des thalles secs, même le traitement à 55°C conduit seulement à une réduction, mais avec un retour de haut niveau après 8 jours.  

Durée/intensité                             Aucun                            Biotin R 4%                              Biotin T 2%                             New Des 50 5%
 choc thermique                            traitement
 
24 heures        20°C                     Croissance normale          Forte réduction mais               Forte réduction mais                    Disparition avec légère
                                                                                              retour à la normale               avec reprise après 8                         reprise après 16 jours
                                                                                              après 8 jours                               jours    

                      40°C                      Forte réduction                 Disparition avec légère           Disparition avec légère                 Disparition avec légère
                                                    mais avec reprise               reprise après 16 jours               reprise après 16 jours                 reprise après 16 jours
                                                    après 8 jours

                     55°C                       Disparition et                                -                                                -                                                 -  
                                                    légère reprise
                                                    après 8 jours


  6 heures      20°C                    Croissance normale               Baisse variable selon                 Baisse variable selon                               - 
                                                                                                les espèces, mais reprise             les espèces, baisse ultérieure
                                                                                                totale à 16 jours                           à 16 jours                                      
     l
                    40°C                   Baisse variable selon               Baisse variable selon                     Disparition (avec 1                                 -
                                                les espèces, mais reprise         les espèces (1 exception),              seule exception), baisse
                                                totale à 16 jours                      baisse ultérieure à 16 jours            ultérieure à 16 jours                            

                    55°C                    Disparition pour toutes          Disparition pour toutes                 Disparition pour toutes                           -
                                                  les espèces, même à             les espèces , même à                    les espèces , même à
                                                 16 jours                                      16 jours                                         16 jours
 
                                                                                                                                   
                         
                                                              4%                                       0,4%                               2%                    0,2%                        5%             0,5%
            
Au moins 4 h à 50-53°C,            Légère réduction,               Réduction, puis reprise            Forte           Réduction, puis             Forte         Réduction,   
sans protection                            forte reprise                         complète                              réduction       reprise complète      réduction        puis reprise
                                                                                                                                                                                                                           complète

Au moins 4 h 50-53°C,              Tous détruits,                                  
puis sous plastique                      très légère                                       Excellents résultats avec tous les biocides, même à des concentrations plus faibles
noir ou transparent                     reprise à 8 jours

  

Les conclusions de cette étude sont multiples et permettent d’optimiser l’action des biocides décrits, tout en appliquant de simples pratiques.
  1. Il est nécessaire d’humidifier les thalles avant d’appliquer des biocides en solvant.
  2. Il est nécessaire de maintenir humides les thalles en appliquant des bâches de plastique de protection.
  3. Il est nécessaire de causer un choc thermique en augmentant de quelque façon la température, si possible jusqu’à 55°C pendant au moins 4 heures.
Concernant ce dernier point, il est clair que la période estivale est la meilleure pour appliquer des biocides, étant donné que sous le plastique, avec le rayonnement solaire, les températures montent certainement au-delà des 50°C. Pendant l’hiver, il serait opportun de maintenir la température au moins à 20°C en utilisant des thermo-convecteurs placés à l’intérieur de l’enveloppe de plastique.

L’application de toutes ces pratiques permet de réduire considérablement la quantité de biocide appliqué, tout en réduisant les coûts et les risques pour les opérateurs.
 

*Thalle : appareil végétatif ne possédant ni feuilles, ni tiges, ni racines (champignons, lichens, algues, mousses)
-
-
-