45.2 Compresses: sepiolite ou Arbocel?

30/11/-1

Quand se présente le problème d’extraire des sels sur une peinture murale, un enduit ou un mur, nous devons déterminer le type de sels présents, grâce à un diagnostic correct, pour pouvoir procéder aux deux choix suivants :
1.        choisir la solution à appliquer (qui peut être aussi et seulement l’eau déminéralisée, ou une solution de carbonate d’ammonium en présence de sulfates, ou autre encore);
2.        choisir le meilleur matériau comme support de la compresse.  

Dans une étude menée par le Polytechnique de Milan [1], dont il faut se référer pour le détail des analyses, qui ici sont seulement résumées, deux types de compresses ont été appliquées sur différentes sortes de surfaces, avec des résultats différents.  

Conditions de mise en œuvre
Type de compresse:
sépiolite + 55% d’eau et pulpe de cellulose + 22,5% d’eau

Temps de contact:
jusqu’au séchage  (20 jours)

Nombre de compresses
: 2, avec analyses effectuées aussi bien après le première qu’après la seconde compresse.
 

Dans le tableau ci-dessous, sont reportés les pourcentages des sels déterminés sur les zones échantillon, avant et après le traitement d’extraction des sels;

Type de surface      Type de sels      % de sel avant       % de sel après       % de sel après      % de réduction           % de réduction                                   (quantité)             compresse            compresse            compresse          avec sépiolite             avec pulpe                                                                                                                       avec sépiolite         avec pulpe                                                 de papier  
                                                                                                                                  de papier                                                                                        

Enduit                       Magnésium                17,4                              11,2                        13,7                          36                                 41
brut          
                (élevée)
                                                                                                                                                                                                                               
Enduit                       Sulfates                     13,8                               7,9                          4,3                           43                                46
avec                          (élevée)
couche
picturale                  
                                                                                                                                                                                                                               
Finition en                 Magnésium,              23,5                               10,1                        10,2
faux                          sulfates
marmorino                 et nitrates
en plâtre                    (élevée)
poli                           Magnésium               14,0                                 8,5                          5,5                           51                              49               
                                et nitrates
                                (élevée)

                                Magnésium               13,6                                 5,9                          5,9                                           
                                et nitrates
                                (élevée)

                                                                       
Nous pouvons conclure que, sous ces conditions de mise en œuvre et ces types de sels, la sépiolite agit avec une meilleure efficacité sur le marmorino, tandis que dans les deux autres cas, c’est la pulpe de papier qui se révèle plus efficace.  

Dans un approfondissement ultérieur, il a été évalué le % d’absorption des seuls anions, autrement dit la composante qui peut créer les plus grands problèmes.


Type de surface           Type de sels en surface (quantité)               % de réduction avec sépiolite               % de réduction avec pulpe de papier
Enduit brut                                       Sulfates                                                                 116                                                                 29                          
Enduit avec couche picturale           Sulfates (élevée)                                                    17                                                                  20                     
Finition au faux marmorino              Sulfates et nitrates (élevée)                                  298                                                                  61                         
en plâtre poli

S’agissant de valeurs en pourcentages, comment est-il possible d’obtenir des valeurs supérieures à 100 ? Ceci est dû à une quantité de sels extraite, supérieure à celle déterminée sur la surface avant la pose de la compresse. Autrement dit, dans deux cas, la compresse de sépiolite va  extraire aussi des sels présents sous la surface, et même en quantités considérables dans le cas du marmorino.  

Une deuxième étude du CNR-ICVBC [2] a comparé un produit prêt à l’emploi avec un mélange de sépiolite et du pulpe de cellulose.

Conditions de mise en œuvre

Type de compresse:
Westox Cocoon et mélange sépiolite et pulpe de cellulose (Arbocel BC 1000) en rapport 1:1, additionnés d’eau déminéralisée.
Temps de contact: jusqu’au séchage (20-30 jours)
Nombre de compresses
: 2, avec analyses effectuées aussi bien après la première compresse qu’après la seconde.
 

Dans le tableau, sont résumés les résultats des déterminations de sels avant et après l’action des compresses.

Type de surface        Réduction % après la 1° application Réduction                                                     % après la 2° application                                                                   Westox Cocoon                  Sépiolite + Arbocel                                          Westox Cocoon                 Sépiolite + Arbocel
Briques nues                        10,3                                       12,5                                                                 67,0                                       67,6      
Briques couvertes d’un         30,6                                       -2,3                                                                  64,8                                       73,6
enduit marmorino 

Même cette étude confirme ce qui a été observé sur chantier tout comme dans les études diagnostics : la première compresse met en mouvement les sels et les appelle vers la surface (et c’est ainsi que quelquefois on aggrave la situation) ; dans le cas de la compresse Sépiolite/Arbocel après la première compresse, on a vraiment une réduction négative, c’est-à-dire il y a plus de sels qu’avant.          

Seule l’application d’une deuxième compresse conduit à une extraction efficace  des sels
.

Et, en effet, les deux types de compresses arrivent au même niveau au deuxième passage, réductions d’environ 68 %.

Une évaluation ultérieure pour un choix correct doit toujours être faite en se basant sur la simplicité d’enlèvement du matériau qui compose la compresse : la sépiolite présente une plus grande difficulté dans le cas de surfaces très poreuses ou dans lesquelles sont présentes des micro craquelures. En effet, les particules, plus fines que les fibres de cellulose, peuvent restées prises au piège et exiger une intervention plus minutieuse pour pouvoir les éliminer. Dans ces cas-là, il peut devenir nécessaire d’interposer un papier japon, ce qui implique une augmentation des coûts et nécessite plus de temps. Encore une fois, nous pouvons conclure que le matériau parfait n’existe pas, mais qu’il faut toujours effectuer une évaluation correcte aussi bien du matériau à retirer que du support sur lequel nous allons travailler : et voilà qu’une simple mesure des sels peut nous aider à économiser du temps et de l’argent, et optimiser le résultat.    

Bibliographie
  1. Valentini M., Negrotti R., Braggio R., Bramante S., Vicentini R., “Efficacia di due materiali per impacco nella rimozione dei sali solubili dalle superfici murarie”, VII Congrès National IGIIC “Lo stato dell’arte 7”, Naples, 8-10 octobre 2009. (“Efficacité de deux matériaux pour compresses pour retirer les sels solubles sur des surfaces murales”)
  2. Tiano P., Matteini M., Cianchetti R, Schonhaut G.; “Prove di rimozione di sali solubili a mezzo impacchi estrattivi da materiali porosi”, VI Congrès National IGIIC “Lo stato dell’arte 6”, Spoleto, 2-4 octobre 2008.  (“Tests d’extraction de sels solubles au moyen de compresses d’extraction sur des matériaux poreux”)



















































-
-
-