51.4 – Formation et Information

11/03/20

Depuis le début de 2020,  les réunions du “café avec le chimiste” ont repris, de celui qui vient de se tenir à Rome (23 janvier, sujet : les nanosilices fonctionalisées et non), et qui sera reproduit en raison du nombre trop élevé d’inscrits, à celui de Florence du 7 février, avec la présentation du nouveau Eva Film 65.
Le 13 février, la CNA de Bergame abritera notre bureau technique pour un rapport sur les gels, fluides siloxanes et nanosilices.
https://www.cnabergamo.it/corso/i-nuovi-materiali-per-il-settore-del-restauro/
Nous nous déplaçons ensuite à Bolzano, où le 20 février se tiendra une double réunion : en plus des nanosilices, seront examinés tous les matériaux de consolidation des surfaces mates, des nanochaux au funori. La rencontre est organisée par l’Association Restaurateurs-Conservateurs Alto Adige (ARCA) - Verband der Restauratoren-Konservatoren Südtirols (VRKS)  

 D’autres matériaux nous abandonnent 
 

Après le départ du cyclododécane, qui jeta dans le désespoir des myriades de restaurateurs, nous devons dire adieu également au glorieux Oxalate d’ammonium. Né dans les années ’90 comme protecteur des peintures murales et de la pierre, grâce aux études de Matteini et Moles du laboratoire scientifique del’Opificio delle Pietre Dure, il a donné d’excellents résultats (que nous pouvons vérifier sur une distance d’une vingtaine d’années), mais n’a jamais conquis le marché. En raison des normes européennes très complexes, il n’est plus commercialisé, sinon comme produit pur pour analyses de laboratoire, à des coûts prohibitifs pour les pratiques courantes de restauration.
Nous devons nous préparer à saluer également le Velvesil Plus, qui n’est plus produit par  Momentive. Dans ce cas, cependant, il sera possible de travailler avec d’autres gels siloxanes, qui sont actuellement en cours d’évalutation ; l’alternative sera bientôt proposée. En revanche, la sortie de scène du Preventol RI 80 n’est qu’un simple remplacement, puisqu’il laisse la place au Preventol RI 50.
Même principe actif, mais une concentration qui passe de 80% à 50%, et par conséquent le prix est moins élevé. Avantage : la réduction de la concentration fait que le produit ne gèle pas à basse température.
Il faudra seulement faire attention aux dilutions, de façon à maintenir identique le % du principe actif final.
-
-
-